EXPOSITION Maurice DENIS : au Temps des Nabis

This post is also available in: Anglais

Maurice DENIS, picture detail of 'La Capeline rose' circa 1893. Photo credit courtesy galerie Malingue.

Maurice DENIS, picture detail of ‘La Capeline rose’ circa 1893. Photo credit courtesy galerie Malingue.

Jusqu’au 10 juillet 2015 à la galerie Malingue à Paris

La Galerie Malingue présente une émouvante exposition retraçant les dix premières années (1888-1898) de la carrière de l’artiste Maurice Denis (1870-1943). C’est lors de cette période d’apprentissage que le théoricien et porte-parole du groupe Nabi – qui compte parmi ses membres éminents Pierre Bonnard, Edouard Vuillard et Paul Sérusier – va mettre au point les thèmes forts de sa carrière.

 

Maurice DENIS, 'Le Martyr', 1893. Photo courtesy galerie Malingue, Paris.

Maurice DENIS, ‘Le Martyr’, 1893. Photo courtesy galerie Malingue, Paris.

Comme en témoignent les peintures ‘Matin de Pâques’ (vers 1892) et ‘Le Martyr’ (1893), Maurice Denis manifeste une prédilection pour les thèmes religieux, cela lui vaudra d’ailleurs le surnom de « Nabi aux belles icones ». La synthétisation et la simplification des formes rappellent parfois le travail des peintres ‘primitifs’ italiens tandis que les lignes onduleuses font écho à l’esthétique contemporaine de l’Art Nouveau.

Les couleurs douces et audacieuses qui irradient les toiles de Denis – comme dans ‘Temps gris sur l’île (2) ou Le Soir (vers 1894) – sont le reflet de ses sensations et de ses états d’âme plutôt que celui de la nature. Pour Denis il faut « se rappeler qu’un tableau, avant d’être un cheval de bataille, une femme nue ou une quelconque anecdote, est essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblé ». Cette déclaration faite en 1890 est un véritable manifeste de l’art moderne.

Maurice DENIS, 'Temps gris sur l'île (2)' ou 'Le Soir', circa 1894. Photo courtesy galerie Malingue, Paris.

Maurice DENIS, ‘Temps gris sur l’île (2)’ ou ‘Le Soir’, circa 1894. Photo courtesy galerie Malingue, Paris.

 

La trentaine de peintures exposées à la galerie Malingue, qui sont pour la plupart issues de collections privées, ne sont pas à vendre. Ce beau projet de mécénat est notamment soutenu par la Société des Amis de Maurice Denis et le catalogue de l’exposition est en vente au profit de la lutte contre le cancer. Galerie Malingue

Maurice DENIS, 'Les pins à Loctudy', 1894. Photo courtesy galerie Malingue, Paris.

Maurice DENIS, ‘Les pins à Loctudy’, 1894. Photo courtesy galerie Malingue, Paris.

 

Share on Facebook6Pin on Pinterest44Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *