EXPO Franck LANDRON : EX TIME

This post is also available in: Anglais

Franck Landron, 1979. Porquerolles. Bibi avant la chute.  © Franck Landron / agence révélateur

Franck Landron, 1979. Porquerolles. Bibi avant la chute. © Franck Landron / agence révélateur

Jusqu’au 4 octobre 2015 à la Maison de la Photographie Robert Doisneau à Gentilly

TEXTE D’INES DELABAERE. A  travers l’exposition de photographies EX TIME, la Maison de la photographie Robert Doisneau nous invite à contempler la jeunesse et l’adolescence de Franck Landron (né en 1957). Artiste complet, à la fois cinéaste, réalisateur, documentariste et photographe, Franck Landron nous fait partager des moments exquis. Les années 70 frappent déjà à la porte et l’apparition du talentueux Claude Sautet en est le signe avant-coureur.

 

1978, L'Arbresle. Mon père et ma mère © Franck Landron / agence révélateur

1978, L’Arbresle. Mon père et ma mère © Franck Landron / agence révélateur

Sur les pans de mur de la Maison Robert Doisneau, la famille auvergnate de Franck Landron accapare le regard. La mère surprise de recevoir un baiser de son mari adresse un reproche à son fils photographe “mais pourquoi tu veux montrer ça ?” Oui, pourquoi prend-il plaisir à capturer l’indicible et furtif instant et ce, depuis ses 13 ans ? Le visiteur devient ici témoin du “sel volatilisé de la vie”.

 

1976. Paris, Ecole des Beaux-Arts © Franck Landron / agence révélateur

1976. Paris, Ecole des Beaux-Arts © Franck Landron / agence révélateur

Délaissons Sautet pour le trépidant Klapish et son “Péril jeune”, effectuant ainsi un bond cinématographique… Ah les souvenirs de bizutage aux Beaux-Arts et dans la rue de Vaugirard : se promener dans Paris, un seul côté du crâne rasé. Quel plaisir intense !

 

1983. Paris, Bastille. Le cinéma Pathé, à la place de l'Opera Bastille © Franck Landron / agence révélateur

1983. Paris, Bastille. Le cinéma Pathé, à la place de l’Opera Bastille © Franck Landron / agence révélateur

En descendant les escaliers de la somptueuse Maison Robert Doisneau, on découvre les photographies des cinémas de quartier disparus. Les titres racoleurs et désuets des affiches de films pornographiques prêtent à sourire, évitant une nostalgique tristesse.

 

Rassurez-vous, l’itinéraire d’un enfant du siècle : Franck Landron, ne se termine pas là. Après EX TIME à la Maison Robert Doisneau, OUT TIME : l’exposition de la galerie Binôme nous accueillera du 4 septembre au 1er octobre 2015.

 

couverture du livre de photographies Franck Landron EX TIME aux éditions Contrejour

couverture du livre de photographies Franck Landron EX TIME aux éditions Contrejour

De plus, le livre EX TIME paraîtra le 17 septembre 2015 : éditions Contrejour, textes de Michaël Houlette (Directeur de la Maison de la photographie Robert Doisneau), Christine Delory-Momberger et Julie Corteville (Conservatrice en chef du Musée français de la photographie)

 

Infos pratiques

Maison de la photographie Robert Doisneau

Adresse : 1, rue de la Division du Général Leclerc, 94250 Gentilly (RER B : station Gentilly, Bus n° 57, V5 : arrêt Division Leclerc, Tram 3a, arrêt Stade Charléty)

Heures d’ouverture : du mercredi au vendredi 13h30 – 18h30, samedi et dimanche 13h30 – 19h, fermé les jours fériés

Entrée libre

Share on Facebook16Pin on Pinterest0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *