Expo ARAKI

ARAKI. Fête des anges : scènes de sexe (Feast of Angels : Sex Scenes) 1992 impression ultérieure directe RP H. 45,4 cm ; L. 60,1 cm Taka Ishii Gallery, inv. NA-PH_AbA_014 © Nobuyoshi Araki / Courtesy Taka Ishii Gallery

This post is also available in: Anglais

Au musée Guimet jusqu’au 5 septembre 2016

Un savoureux parfum de scandale souffle toujours sur les photographies du maître japonais Nobuyoshi Araki – et on en redemande. Au travers de plus de 400 photographies le musée Guimet nous livre cinquante années d’un travail prolifique autour des thèmes obsédants de l’amour et de la mort.

Une sorte de journal intime photographique dans lequel on retrouve avec délice la série consacrée aux fleurs monumentales, celle des femmes ligotées selon les règles ancestrales du Kinbaku – sorte de bondage japonais – la série des ciels – ou plutôt des cieux  – ainsi que le Voyage sentimental. Tout cela dans la démesure du grand plasticien qui photographie comme il respire. N’oublions pas que pour Araki « la photographie est la vie, le quotidien est un art ».

Bonne expo !

 

ARAKI, 67 Retour arrière (67 Shooting Back) 2007/2008 impression directe RP H. 152,4 cm ; L. 101,6 cm collection privée, New York © Nobuyoshi Araki/Courtesy Taka Ishii Gallery

ARAKI, 67 Retour arrière (67 Shooting Back) 2007/2008 impression directe RP H. 152,4 cm ; L. 101,6 cm collection privée, New York © Nobuyoshi Araki/Courtesy Taka Ishii Gallery

 

 

Musée Guimet

Share on Facebook3Pin on Pinterest0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *